Logo de Keplerk

Keplerk Blog

Comment évoluent la valorisation et la volatilité du Bitcoin ?

Partagez moi

24 October 2019 04h / bitcoin

Comment évoluent la valorisation et la volatilité du Bitcoin ?

Tout le monde comprend à peu près le terme de « volatilité ». On entend parler de ce terme dans tous les gros titres des journaux spécialisés. On parle de volatilité pour tout et rien aujourd’hui, pour décrire une situation politique ou économique qui varie beaucoup, pour parler du cours de la bourse, du Bitcoin etc.

Le terme de volatilité implique des changements brusques et imprévisibles. La volatilité est peu appréciée des investisseurs, car cela crée de l’incertitude et celle-ci est l’ennemie de tout investisseur qui souhaite avoir une vue à long terme sur la valorisation de ses actifs.

Cependant, il est intéressant d’observer que la volatilité dans le monde financier est souvent mal comprise. Même les calculs de volatilité les plus simples sont souvent mal appliqués. Il est aussi complexe de comprendre pourquoi les traders peuvent aussi apprécier les phénomènes de volatilité. On aime la volatilité lorsque l’on est capable de la jauger, lorsque l’on se sent capable de la prévoir, les traders se sentent rapidement tout puissants de prévoir ce qui est presque imprévisible. Cependant, lorsque celle-ci est trop importante, lorsqu’elle implique trop de risque, alors les investisseurs sont les premiers à la fuir.

Si les conséquences du phénomène de volatilité sont souvent comprises de manière assez simpliste par les acteurs, ses causes en revanche sont, elles, très rarement connues. D’où vient la volatilité ? Beaucoup pensent qu’elle émane d’un manque de liquidités. Ceci pourrait en effet être une des causes, le prix d’un actif existant en faible quantité pourrait rapidement évoluer à la hausse ou à la baisse lorsqu’une vente d’un grand nombre de ce dernier est effectuée sur les marchés. Mais les études empiriques montrent que la relation de cause à effet fonctionne en réalité dans l’autre sens. C’est une forte volatilité qui entraine un manque de liquidité.

Ces incompréhensions sur les termes de volatilité sont un problème si l’on souhaite mieux comprendre le marché du Bitcoin et des cryptomonnaies. La volatilité du Bitcoin a souvent été un argument utilisé par ses détracteurs pour expliquer que ce ne serait pas une bonne réserve de valeur et un moyen de paiement fiable. Beaucoup d’investisseurs dans le Bitcoin on fait l’erreur de penser que plus le marché gagnait en maturité plus la volatilité devait baisser. Ces considérations sont parfois à l’origine d’analyses financières biaisées. Il est donc intéressant de se détacher de certains préjugés afin de mieux comprendre les particularités du marché du Bitcoin pour mieux suivre les variations de son cours et à terme, essayer de les anticiper.

Tout d’abord, il existe plusieurs types de volatilité. La « Jump Volatility » comme son nom l’indique est une volatilité qui consiste en des mouvements très brusques du prix d’un actif à la suite d’un événement particulier. Une volatilité diffuse en revanche est, elle, relativement constante et peut être à la hausse comme à la baisse sur une période relativement longue.

D’autre part, le Bitcoin est un actif spécifique dans le sens où le cours du Bitcoin représente l’évolution du prix de l’actif lui-même, il ne s’agit pas d’un cours dérivé de plusieurs actifs sous-jacents. Ensuite, les caractéristiques spécifiques du Bitcoin en font un actif très difficile à évaluer pour les analystes. Il est impossible de déterminer la valorisation du Bitcoin comme on valorise une entreprise avec des mécanismes rodés basés notamment sur l’évolution des cash flows et de la valeur résiduelle.

Dès lors, qu’est-ce qui peut expliquer la valeur du Bitcoin ? Pour le moment il est intéressant de remarquer que le principal indicateur sur lequel se base le prix du Bitcoin est le sentiment de marché. Le Bitcoin vaut ce que les investisseurs sur les marchés pensent que c’est ce qu’il vaut, ni plus ni moins. Si, du jour au lendemain les évènements font que les investisseurs se mettent à proposer des sommes de 1 million de dollars pour 1 Bitcoin, alors son prix évoluera de la sorte. On retrouve ici le concept keynésien qui dit que : « Nous utilisons toute notre intelligence à essayer d’anticiper ce que l’opinion générale pensera être l’opinion générale ».

Un des actifs qui repose sur ce même sentiment de marché est l’or. Mais alors, pourquoi la volatilité de l’or est-elle beaucoup plus faible que celle du Bitcoin ? L’explication provient du fait qu’il n’existe pas d’incertitudes radicales sur le marché de l’or alors qu’il en existe sur le marché du Bitcoin.

En effet, il n’existe pas de caractéristiques pour déterminer la valeur fondamentale du Bitcoin, du fait de sa relative jeunesse, on ne sait pas encore quelle sera l’utilité majeure du Bitcoin dans les années à venir. De ce fait, la valeur de l’actif repose uniquement sur ce que les observateurs disent qu’il deviendra. Potentielle réserve de valeur comme l’or, moyen de paiement révolutionnaire ou encore monnaie globale et internationale. Le Bitcoin pourrait bien devenir les trois à la fois si l’on écoute la communauté Bitcoin et c’est pourquoi son prix est déjà très élevé et peu encore augmenté de manière significative. Le prix du Bitcoin repose sur les attentes que nous avons envers ce dernier. Contrairement à l’or qui existe depuis des centaines d’années, et qui a une utilité définie elle aussi depuis des années, la demande en or n’est pas susceptible d’augmenter de manière radicale du jour au lendemain. La demande de Bitcoin, elle, en revanche, oui.

Enfin, lorsque le marché aura défini sur une période relativement longue l’usage du Bitcoin, alors sa volatilité pourra se réduire. On pourra alors passer d’un actif servant les intérêts d’investissements spéculatifs à un moyen de paiement et une monnaie internationale.

Catherine Fabre
Custom Service Manager

• Publié

Voir plus d'articles de cet auteur