Logo de Keplerk

Keplerk Blog

L’ordinateur quantique de Google et la sécurité du réseau Bitcoin

Partagez moi

6 November 2019 07h / bitcoin

L’ordinateur quantique de Google et la sécurité du réseau Bitcoin

La technologie des ordinateurs quantiques se développe ces dernières années. Parmi les entreprises qui s’y intéressent, on retrouve notamment IBM et Google. Il y a peu, les équipes de Google se vantaient d’avoir construit un ordinateur quantique capable de résoudre en quelques secondes, n’importe quel problème mathématique. Certains observateurs ont tout de suite interprété cette annonce comme pouvant remettre en doute la sécurité du réseau Bitcoin.

Si l’on se plonge plus en détail dans l’annonce faite par Google, on peut observer que cet ordinateur pourrait résoudre en 200 secondes un problème mathématique qu’un ordinateur classique résoudrait aujourd’hui en près de 10 000 ans. Cela signifierait-il que le réseau Bitcoin et tout le système cryptographique associé soient à remettre en cause ?

Le Bitcoin, la cryptographie et les systèmes de cryptage en tous genres reposent sur des systèmes mathématiques complexes. Ces systèmes posent les bases du monde digital que nous connaissons, mais aussi du système de confiance qui règne sur les réseaux.

Un ordinateur aussi puissant que celui que revendique Google pourrait ainsi résoudre tous ces systèmes et remettre en question non seulement le réseau Bitcoin, mais aussi le réseau Internet tout entier.

Si certains médias et observateurs ont fait souffler un vent de panique au sujet de la sécurité du Bitcoin, il est nécessaire de relativiser cette annonce. En effet, des solutions pour augmenter la sécurité des systèmes existants peuvent être mises en place.

Le président du site Cryptocompare, spécialisé dans l’analyse de données sur le Bitcoin et les cryptomonnaies déclarait ainsi : « Les cryptomonnaies et le Bitcoin peuvent être mis à jour avec une technologie permettant de résister à des attaques d’ordinateurs quantiques. Il ne s’agit que de la continuité de la course entre les hackers et les équipes de cybersécurité. »

La menace semble d’autant plus éloignée que Google ou toute autre entreprise est encore loin de disposer d’un ordinateur quantique permettant de réaliser des attaques ciblées sur un réseau tel que Bitcoin.

En effet, le super ordinateur quantique de Google ne dispose que de 53qubit, les qubits sont l’unité de mesure de la puissance de calcul d’un ordinateur quantique. Cette mesure est spécifique aux ordinateurs quantiques, car leur mode de calcul est différent de celui des ordinateurs classiques qui ne se base que sur des suites de zéros et d’un.

Dragos Ilie, un chercheur du « London Imperial College » expliquait à propos de la possible menace des ordinateurs quantiques : « Afin d’avoir un impact sur un réseau comme Bitcoin ou sur tout autre réseau informatique digital, il faudrait disposer d’un ordinateur quantique d’une puissance de plus de 1500 qubits, soit une puissance 28 fois supérieure à la capacité actuelle de l’ordinateur de Google.

Jasmine Sarda
Custom Service Manager

• Publié

Voir plus d'articles de cet auteur