Logo de Keplerk

Keplerk Blog

Pourquoi le Bitcoin peut changer la manière d’agir des gouvernements ?

Partagez moi

14 November 2019 08h / bitcoin

Pourquoi le Bitcoin peut changer la manière d’agir des gouvernements ?

L’investisseur et millionnaire américain Tim Draper a déclaré que le Bitcoin associé à l’émergence de nouvelles technologies peut redéfinir la manière dont les gouvernements agissent. Au cours d’un de ses articles, il explique notamment que le Bitcoin est une véritable « Start Up de la monnaie », il en loue ses caractéristiques de décentralisation et sa nature internationale.

Plus précisément, il déclarait dans un article paru mi-octobre : « Avec l’émergence de Bitcoin et la décentralisation qui va avec, les frontières géographiques sont de moins en moins légitimes. Nous ne sommes plus à la merci des dictateurs et des faiseurs de taxes commerciales qui touchent sans cesse le monde économique et l’empêchent de fonctionner correctement. À long terme, je pense que notre monde ne doit faire qu’un d’un point de vue commercial et économique. »

Il continue en expliquant que le Bitcoin peut aider à mettre fin à la gouvernance par la force et mener à plus de démocratie participative dans le monde. Il explique que les gouvernements du monde entier connaissent actuellement des crises, car ceux-ci sont remis en question par l’émergence de superpuissances privées que représentent notamment les GAFA aujourd’hui et qui imposent leurs propres politiques, le tout légitimé par une force de frappe financière parfois bien supérieure à celle des États. On voit ainsi apparaître un phénomène global de perte de pouvoir des gouvernements à travers le monde et leurs chefs tentent par tous les moyens de revendiquer un pouvoir qu’ils ont de plus en plus de mal à exercer aujourd’hui par manque de moyens, mais aussi par manque de décentralisation et d’écoute des peuples gouvernés. Quand Netflix et Google proposent des services personnalisés en utilisant des algorithmes d’intelligence artificielle, les gouvernements proposent des politiques qui sont la plupart du temps applicables à l’ensemble des citoyens.

Enfin, Tim Draper revient sur l’idée d’un monde global qui peut fonctionner avec le développement de la technologie blockchain et des cryptomonnaies comme Bitcoin. Afin d’illustrer son propos, il donne l’exemple d’une couverture sociale globale qui pourrait être mise en place à l’échelle de la planète. Il imagine pour cela un système de couverture sociale basée sur le Bitcoin, déclenché par l’intermédiaire de smart contracts programmés et régulés avec de l’intelligence artificielle.

Un autre exemple cité est la mise en place d’un système de retraite qui ne serait plus dépendant de la vision des politiques au pouvoir, mais qui serait tout simplement la retranscription d’un smart contract. Les retraites seraient donc dans ce cadre définies à l’avance et pourraient suivre une formule simple du type « if then » : si vous avez travaillé x années alors vous avez droit à telle rémunération, le tout géré de manière automatique dans un système établi de manière décentralisée et participative.

Si certaines de ces déclarations peuvent bien évidemment nous laisser dubitatifs, elles nous font réfléchir à la place que pourrait prendre Bitcoin dans la société de demain. On parle également beaucoup de Bitcoin et de ses aspects révolutionnaires dans le monde économique, mais il est un élément tout aussi bouleversant pour le monde politique à l’échelle de la planète. Son association avec d’autres technologies prometteuses comme l’intelligence artificielle permettrait également de développer son potentiel.

Antonio Segura
Custom Service Manager

• Publié

Voir plus d'articles de cet auteur